Réflexion sur l’évolution de la T2A

Pour corriger les effets négatifs de la tarification à l’activité (T2A), Marisol TOURAINE, ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes, a souhaité réformer en profondeur le mode de financement des établissements de santé.

Engagée par la ministre dès 2012, cette réforme a permis de mieux prendre en compte les parcours des patients, l’isolement de certaines activités et la qualité des soins prodigués dans le calcul des ressources attribuées aux hôpitaux.

Elle doit maintenant être amplifiée. C’est le sens de la mission confiée aujourd’hui à Olivier VERAN, praticien hospitalier au Centre hospitalier universitaire (CHU) de Grenoble et ancien député de l’Isère.

Lien vers le communiqué de presse détaillé du ministère des affaires sociales, de la santé et du droit des femmes

Ce contenu a été publié dans Actualités. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laissez-nous un message

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *